• Souvenirs d'enfance

     

    Souvenirs d'enfance

     

    Ma mémoire foisonne de tant de souvenirs
    Remontant à ces jours bénis de l’innocence
    Qu’il m’arrive, parfois, de vouloir les écrire
    Pour n'en pas oublier les parfums de l’enfance.

    Je me souviens très bien de ces nombreux étés
    Où j’allais retrouver ma si chère Bretagne
    Du cheval sur lequel mon grand père me hissait
    Pour qu’aux champs, certains jours, ravie je l’accompagne.

    De tous ces grands lits clos dans un coin rassemblés
    De cette unique pièce où trônait grande table
    Des deux gros bancs de bois, de l’horloge implacable
    Qui sonnait le rappel des heures égrenées.

    Je me souviens aussi de ces bouillies épaisses
    Faites de sarrasin et de lait fermenté
    Elles avaient un parfum que mon coeur a gardé
    Et rien qu’en y pensant j’en retrouve l’ivresse.

    Des tartines épaisses, des miches de blé noir
    De ce grand poulailler où l’on cherchait les oeufs
    Aussi loin que je creuse au fond de ma mémoire
    Je n’ai pas souvenir de moments plus précieux.

    En journée on allait mener les vaches au champ
    Et pour nous occuper nous coupions des roseaux
    Pour en faire des paniers et nous jouions dans l’eau
    De quelques rus bien maigres, mais tellement tentants.

    Je revois ma grand-mère, penchée pendant des heures
    Sur sa baratte en bois, tournant et retournant
    Le bon lait de la traite et encore maintenant
    Ma mémoire se souvient du plus goûteux des beurres.

    Ses galettes de seigle, pétries de mains de reine
    Etaient fine dentelle et mon palais n’a pas
    Oublié un instant tous ces souvenirs-là
    Qui laissent en mon cœur un goût de "madeleine".

    La maison n'avait pas de jolis volets bleus
    Mais elle sentait l'amour et les choses non dites
    Elle respirait le bois qui dans l'âtre crépite
    Mamé, Papé, les autres, et nous étions heureux.

    Tout cela est en moi, précieusement rangé
    Mais en fermant les yeux je peux à l’infini
    Revivre ces instants de bonheur coloré
    Mon enfance à jamais restera mon amie.

    © Marie Le Corre, 3 août 2006

     

    « Entre le ciel et l'eauChant matinal »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Octobre à 07:30
    Bonjour Marie
    Que de jolis souvenirs et on te suit dans ces joyeux et doux rappels à l'enfance.
    Ayant vécu un peu en Bretagne, je peux m'imaginer encore la vie de ces agriculteurs quand je les voyais rentrer les vaches pour la traite.
    Belle journée ☺️
    2
    Vendredi 6 Octobre à 08:14

    sac est du souvenirs d enfance on s y croirait j adore

    3
    Micky et JP
    Vendredi 6 Octobre à 09:27

    Celui-là je le connais, il est dans ton recueil mais j'ai eu plaisir à relire ces beaux souvenirs d'enfance que tu sais si bien retranscrire. Bisous de moi et léchouille de Maé.

    4
    Vendredi 6 Octobre à 09:28

    Je l'ai déjà lu mais je l'apprécie beaucoup aussi c'est bien de l'avoir reposté sur ce site. Ils sont beaux tes souvenirs, plus que les miens plutôt tristes.

    5
    Vendredi 6 Octobre à 11:03

    Bonjour Marie,

    Tes souvenirs d'enfance sont très tendrement contés. Et c'est comme l'effet domino, tu me renvois aux miens qui sont plutôt urbains.

    6
    Vendredi 6 Octobre à 11:12

    Bonjour chère Marie,

    J'ai quasiment les mêmes souvenirs de ma grand-mère bretonne paternelle, sauf qu'elle ne travaillait plus si ce n'est au jardin, avec ses lapins, ses cochons et se poules ! Je me souviens du grand lit où nous dormions toutes les deux, de la pièce unique, de l’eau à puiser à la fontaine dehors et du cabanon au fond du jardin !!! Je me souviens des crêpes dans la cheminée, des œufs au lait, du lait baratté... La maison était identique bien sûr mais pas de suite parentale, de piscine et de dressing, c'étaient de grandes armoires en chêne qui servaient à tout ! Ah quel paradis !

    MERCI pour ce doux rappel !

    Je t'embrasse.

    Annie

    7
    Annick D.
    Vendredi 6 Octobre à 13:36

    J'aime quand tu égrène tes souvenirs pour nous. Ils sont très beaux et tendres aussi. JTB.

    8
    Vendredi 6 Octobre à 13:37

    Qu'ils sont beaux tes souvenirs Marie et comme tu les aime ta Bretagne et tes racines. Bises.

    9
    Claire Mével
    Vendredi 6 Octobre à 13:38

    Mes souvenirs ne sont pas loin des tiens, peut-être parce que nous sommes toutes les deux bretonnes... en tout cas ils sont touchants et beaux à lire. Je t''embrasse.

    10
    Vendredi 6 Octobre à 13:38

    C'est beau tout simplement.

    11
    Vendredi 6 Octobre à 14:19

    Pas à pas

    Mots après mots

    Des souvenirs qui me parlent aussi

    C'étaient des vacances dans Les Deux-Sèvres chez mes grands-parents,

    Les poules, les œufs, les canards, les moissons

    et les paniers et même des chaises éphémères faites avec des roseaux

    et les jolies poupées de maïs que je faisais dormir dans des chiffons!

    merci pour cette belle page

    12
    Vendredi 6 Octobre à 15:12

    "Mon enfance à jamais restera mon amie." J'aime bien ces mots !

    13
    Maya
    Vendredi 6 Octobre à 18:05

    Tu as de très jolis souvenirs d'enfance Marie. Garde les précieusement dans ton coeur, c'est notre enfance qui guide notre vie d'adulte et il est souvent bien doux d'y repenser. Je t'embrasse.

    14
    Vendredi 6 Octobre à 18:06

    Tu es une bonne conteuse Marie car on entre dans tes souvenirs, tes mots et tes rêves comme par une porte grande ouverte et avec beaucoup de bonheur. Bisous.

    15
    Linda Weber
    Samedi 7 Octobre à 06:11

    J'aime ta manière de mettre en scène tes souvenirs d'enfance. C'est plein de tendresse et de poésie.

    16
    Samedi 7 Octobre à 11:37
    Eric
    Ta famille et la mienne se ressemblent.
    "Et nous étions heureux"
    Merci pour ce rappel Marie.
    Bonne journée.
    17
    Samedi 7 Octobre à 15:22

    un poétique et musical bonjour Marie

    jolie photo en noir et blanc et belles rimes en souvenirs

    A+ du troubadour Emmanuel

    18
    Samedi 7 Octobre à 15:47
    Gardiens de notre enfance, les souvenirs sont nos amis..je comprends que tu te retournés vers cette période douce
    19
    Dimanche 8 Octobre à 13:59

    Bonjour Marie !

    C'est une ode à la jeunesse heureuse, aux souvenirs ineffaçables!

    Très belle poésie avec un clin d’œil à Proust !

    Bon dimanche,

    Pierre  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :