• Iroise

     

    Iroise

    Plage de Kersiguénou, Camaret-sur-Mer, Finistère, Bretagne

     

     Quand le vent se déchaîne et fait gémir les mâts
    Quand les voiliers s’agitent et que crissent leur bois
    Quand les vagues, hurlantes, viennent tosser le quai
    Je t’aime mon Iroise, car tu n’es que beauté.

    Quand tes eaux sont d’un vert pareil à l’émeraude
    Ou de ce bleu si doux de lagon des mers chaudes
    Quand tes flots se soulèvent et claquent les rochers
    Je t’aime mon Iroise, sauvage ou apaisée.

    Quand dans le sable blanc de tes plages si calmes
    J’ancre mes deux pieds nus, dessinant au calame
    Les traces de mes pas, je sais qu’en son chemin
    Une vague viendra en lécher le dessin.

    Quand tes jolies maisons, au creux d’un port serrées
    Dans leur simplicité dressent leurs toits bleutés
    Quand tes pins décoiffés touchent presque la terre
    Je ne puis que t’aimer, merveilleux Finistère.

    Quand s’éveille le jour ou quand tombe le soir
    Et quand j’entends hurler les grands cormorans noirs
    Quand roulent tes galets, bousculés par les lames
    Je t’aime mon Iroise, pour toi mon cœur s’enflamme.

    © Marie Le Corre, 29 avril 2007

     

    « Le vice et la vertuDouceurs »

  • Commentaires

    1
    Yann Quilmeur
    Jeudi 29 Juin à 08:09

    Comme tu la chante bien notre Bretagne!

    2
    Jeudi 29 Juin à 08:10

    Très beau poème en hommage à ta chère Bretagne. On y sent tout ton amour.

    3
    Micky & JP
    Jeudi 29 Juin à 08:11

    Un régal de lire ton attachement à tes racines. Bisous de moi et léchouilles de Maé.

    4
    Jeudi 29 Juin à 09:44

    Comment ne pas aimer cette terre bretonne baignée de vagues et d’embruns sous le vent du large !

    Ton poème me parle profondément, de strophe en strophe je la vois et la vis cette Iroise que tu décris si bien.

    5
    Claire Mével
    Jeudi 29 Juin à 12:06

    Que c'est beau ce fond orangé, je préfère au précédent qui faisait moins ressortir les parties écrites. Je comprends que la fille d'Iroise que tu es, et que je suis aussi, soit en manque d'une si belle région.  Tes mots sont beaux et tu viens quand tu veux.

    6
    Jeudi 29 Juin à 12:07

    Nous sommes tous attachés à nos racines mais je crois que toi plus que quinconque. On le ressent dans chacun de tes poèmes consacrés à la Bretagne.

    7
    Jeudi 29 Juin à 12:27

    On sent bien ton attachement pour cette magnifique région... très beau poème

    8
    Jeudi 29 Juin à 12:59

    superbe ode a la Bretagne j adore

    9
    Maya
    Jeudi 29 Juin à 17:50

    Je me régale de ce bel ode à ta Bretagne et je reviens demain pour voir les autres poèmes publiés. Je t'embrasse.

    10
    Vendredi 30 Juin à 10:56

    Un peu de temps ce matin pour lire ton joli poème hommage à ta belle et chère Bretagne.  Bisous.

    11
    Linda Weber
    Vendredi 30 Juin à 10:57

    Si tous les amoureux de la Bretagne pouvaient la chanter aussi bien... Bonne journée Marie.

    12
    Vendredi 30 Juin à 10:59

    Qui osera dire que tu n'aimes pas ta Bretagne? personne j'imagine et c'est un plaisir de lire tes mots sur cette si belle région de France.

    13
    Annick D.
    Vendredi 30 Juin à 11:18

    Me revoilà après quelques jours d'absence et je découvre ce nouvel espace poésie aux douces couleurs de soleil. Et un très beau poème qui fait l'apologie de ta chère Bretagne. JTB.

    14
    Jeudi 28 Septembre à 11:36

    joli poème,

    la mer est une belle source d'inspiration.  les beaux horizons marins qui font voyager

    A+ du troubadour Emmanuel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :