•  

    Les portes qui claquent

    Vieille porte Agde, Hérault

     

    Dans la série des portes, il y a les bien vieilles
    Les usées par le temps et maintes fois claquées
    Et puis les plus jeunettes, encore peu usagées
    Agées ou toutes fraîches, ces portes sur nous veillent.

    Dans la série des portes, il y a les amies
    Celles qui vous accueillent à n'importe quelle heure
    Les portes du sourire, les portes des grands cœurs
    Jamais elles ne se ferment, quels que soient vos soucis.

    Il y a aussi celles qui, parfois, s'entrebaillent
    Mais qui, au moindre ennui, se ferment à votre nez
    Celles qui claquent dès que vous sortez des rails
    Et derrière qui se cachent les juges et les jurés.

    Il y a bien aussi les portes du pardon
    Les portes qui conduisent, dit-on, au paradis
    Je ne suis pas pressée de frapper à leur huis
    Et les premières manquent d'un peu d'huile à leurs gonds.

    Quand devant moi, parfois, une porte se ferme
    Je me dis que je n'ai, sans doute, rien perdu
    Rien ne sert de chercher à entrer en intrus
    Je passe mon chemin sans en avoir de peine.

    Car je sais qu'il y a partout de par le monde
    Des portes du bonheur, des portes bienveillantes
    Ce sont ces portes-là qui forcément me tentent
    Il faut savoir filer loin des portes qui grondent.

    © Marie Le Corre, 10 octobre 2017

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique