• Femmes

     

    Femmes


    Elles ont de petits rires, complices ou étouffés
    Quand à quinze ans à peine surviennent les émois
    Qui font bondir leurs cœurs encore si maladroits
    Et rendent fous les hommes, avides de beauté.

    Elles sont si jolies quand tout de blanc parées,
    Elles s’accrochent au bras de cet époux choisi.
    Elles sont là, chaque instant, attentives à l’aimer
    Parce que c’est leur bonheur que de veiller ainsi.

    Elles ont le corps qui bouge et la taille plus ronde,
    Quand un enfant grandit au sein de leurs entrailles.
    Elles savent caresser les chères têtes blondes,
    Et soigner les bobos, et calmer les batailles.

    Elles ont la patience et les mots qui soulagent
    Elles savent écouter, comprendre et réchauffer
    Et être là, présentes, pour tout leur entourage
    Juste parce que leur cœur est bâti pour aimer.

    Elles se rident enfin, calmement, lentement,
    Se courbent sous le poids des ravages du temps
    Mais restent épouses et mères, ou amantes, ou sœurs
    Jusqu’au jour où plus rien ne fait battre leur cœur.

    Alors tout doucement comme petite flamme,
    Elles s’éteignent et s’en vont rejoindre la douar.
    Mais ce qu’elles ont vécu, leur courage de femmes
    Mérite beaucoup plus que ces rimes à leur gloire.

    © Marie Le Corre, 31 mars 2006

     

    « Variations sur le mot "confiance"Désert »

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Septembre à 07:05

    Tu as réalisé un très beau parcours de la vie des femmes avec des jolis mots comme je les aime, pleins de tendresse.

    2
    Claire Mével
    Lundi 11 Septembre à 07:06

    Très beau ce poème en l'honneur des femmes Marie, j'ai goûté chaque mot. Je t'embrasse.

    3
    Lundi 11 Septembre à 07:07

    Un portrait très touchant que beaucoup de femmes vont apprécier je n'en doute pas. C'est joli et bien écrit.

    4
    Lundi 11 Septembre à 07:46

    wow un hymne a la femme de toute beauté on ne peu qui adhérer j adore

    5
    Lundi 11 Septembre à 09:41

    Tu ne sais pas comme ton poème me fait du bien, surtout en ce moment avec tout ce qui me tombe sur la tête. Je ne suis pas pressée de rejoindre la Douar et j'espère que la faucheuse me permettra de voir tes photos et commenter tes poèmes encore longtemps. Bel ode aux femmes.

    6
    Micky et JP
    Lundi 11 Septembre à 09:41

    Très beau poème à la gloire des femmes. Bisous.

    7
    Lundi 11 Septembre à 09:44

    Elles sont femmes et heureuses de l'être !

    Un très bel hommage !

    8
    Lundi 11 Septembre à 10:19

    Une ode à la femme que je partage bien entendu..

    9
    Lundi 11 Septembre à 11:47

    C'est beau, j'suis ému !

    10
    Maryse
    Lundi 11 Septembre à 16:02

    Je n'ai pas toujours le temps de passer sur ton site poétique mais chaque fois que je peux je me régale. Très jolis mots que j'apprécie en tant que femme.

    11
    Lundi 11 Septembre à 16:03

    Très beau texte Marie, un bel hommage à tes consoeurs.

    12
    Lundi 11 Septembre à 16:03

    C'est très beau en effet cet ode à la gent féminine qui le vaut bien. Bises.

    13
    Linda Weber
    Lundi 11 Septembre à 16:05

    Comme ces dames qui sont passées avant moi, j'apprécie de lire toute notre vie qui défile en quelques strophes.

    14
    Annick D.
    Lundi 11 Septembre à 16:06

    C'est très bien écrit et un très bel hommage à toutes les femmes de la terre. JTB.

    15
    Lundi 11 Septembre à 20:57

    Un hommage à toutes les femmes qui se rident et se courbent à force d'avoir tout donné!

    Un poème très beau et tellement vrai

    16
    Mardi 12 Septembre à 13:03

    Saisons de la vie

    saisons des femmes

    au fil du temps!

    17
    Maya
    Mardi 12 Septembre à 15:04

    Chaque femme se reconnaitra dans tes lignes Marie, j'aime beaucoup cet hommage que tu nous rend à toutes. Je t'embrasse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :