• Drôle d'endroit pour une rencontre

     

     

     Dans le cadre de l'atelier d'écriture "Le Nid des Mots" organisé par Annick du blog  LE JARDIN DES MOTS , voici ma participation.

     

    Drôle d'endroit pour une rencontre

    Manège de la place Grenette à Grenoble

     

    Il était une fois une standardiste qui s'ennuyait ferme à l'accueil de sa société, ne voyant passer que des gens pressés, prenant à peine le temps de la saluer, voire même de voir qu'elle existait. Seul son standard la reliait au monde extérieur et encore de manière très virtuelle puisque, chacun le sait, le téléphone ne permet pas de voir ses interlocuteurs.
    Un jour, un interlocuteur à la voix plutôt agréable à écouter, lui demanda de lui passer Monsieur Palefrenier.
    "Je ne connais pas de Monsieur Palefrenier dans notre société monsieur, je suis désolée
    - Mille excuses, j'ai dû me tromper de numéro. Vous n'êtes pas à l'accueil du manège de chevaux de bois du parc d'amour?
    - Pas du tout monsieur, vous êtes ici au standard de la société Pixel
    - Veuillez m'excuser, au revoir mademoiselle."

    L'appelant raccrocha et la standardiste aussi. Défilèrent alors quelques salariés de l'entreprise se rendant à leur bureau puis le standard se mit de nouveau en action.
    "- Bonjour, je voudrais parler à Monsieur Palefrenier
    - Vous êtes le monsieur de tout à l'heure, vous vous êtes encore trompé de numéro, vous êtes toujours à la société Pixel
    - Mais pourtant c'est bien le numéro que j'ai noté
    - Peut-être mais il est erroné, sans doute devriez-vous consulter un annuaire ou les pages blanches sur internet...
    - Je n'ai pas internet et pas d'annuaire sous la main, pourriez-vous m'aider mademoiselle?
    - Si je peux je le ferais volontiers, patientez un instant..."
    Et la standardiste se mit à chercher sur l'écran de son PC le numéro de ce manège de chevaux de bois du parc d'amour et le donna à son interlocuteur qui la remercia chaleureusement.

    Ce soir-là, après son travail, la standardiste décida de faire un détour par le parc d'amour pour aller voir de plus près ce manège de chevaux de bois qu'elle ne connaissait pas. Près du manège, était assis sur un vieux banc un homme portant un chapeau de paille qui semblait en train d'écrire quelque chose sur un bout de papier. Elle s'approcha discrètement puis, n'y tenant plus, demanda :
    "Etes-vous le gérant de ce manège monsieur, je vois qu'il est arrêté?
    - Non non, le manège ne tourne qu'en journée, notamment aux heures de sortie d'école et il a dû fermer il y a une vingtaine de minutes. Moi je ne suis qu'un cuisinier du dimanche qui vient de temps à autre m'asseoir ici pour méditer, écrire quelques poèmes ou simplement écouter les cris de joie des enfants qui viennent faire des tours de manège.
    Je voulais contacter le gérant du manège ce matin pour lui demander quelque chose mais j'avais un mauvais numéro de téléphone et j'ai eu un mal de chien à le trouver. Heureusement une gentille standardiste a bien voulu chercher pour moi et comme l'heure avait tourné, je suis venu directement au manège poser ma question.
    - Et bien quelle coïncidence, je suis la standardiste en question et vos appels m'ont incitée à venir voir de plus près ce manège que je ne connaissais pas. Je ne pensais pas du tout vous rencontrer ici
    - Moi encore moins, et bien, pour vous remercier de votre grande gentillesse, accepteriez-vous que je vous offre un verre?
    - Bien volontiers
    - Traversons, il y a au bout du parc un joli petit café qui nous conviendra très bien.

    Ainsi se termine l'histoire de deux personnages que les hasards de la vie ont permis de se rencontrer.

     

    © Marie Le Corre, 6 septembre 2017

     

    « DésertJ'aime pas »

  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Septembre à 08:19

    oui des fois des rencontres improbables dans des endroits pas forcement prévus pour cela mais cela fait le piquant de la vie et souvent ces rencontres sont de réelles  pépites  qui ne l aurait pas été dans des endroits convenus

      • Samedi 16 Septembre à 09:45

        Pas si facile d'écrire sur un thème donné où on doit faire entrer dans le texte 5 à 6 mots imposés. Mais j'ai aimé faire ça

    2
    Claire Mével
    Samedi 16 Septembre à 13:00

    Ecrire sur commande je ne pourrais pas mais tu as assez de talent pour le faire. J'aime bien ce récit, une rencontre originale entre deux personnes qui n'avaient aucune chance de se croiser à priori. Bisous.

    3
    Samedi 16 Septembre à 13:01

    Je me souviens qu'au début de otn site tu avais composé des poèmes sur commande à partir d'un mot que l'on te donnait. C'était bien mais à partir de plusieurs mots, ce ne doit pas être si facile. Bravo!

    4
    Samedi 16 Septembre à 13:05

    Les hasards de la vie sont la vie.. je ne suis pas très versée sur ce genre d'écriture ou nouvelles. C'est un exercice difficile que tu as  réussi.. mille bravos

    5
    Samedi 16 Septembre à 17:33

    Un conte moderne en fait dont la fin ne dit pas si la rencontre fut le début d'une histoire d'amour ou s'ils ne se revirent jamais...

    6
    Micky et JP
    Samedi 16 Septembre à 17:34

    C'est pas le téléphone rose mais c'est une belle histoire qui montre que le téléphone peut parfois être un bon allié. Bisous de nous et léchouilles de Maé.

    7
    Samedi 16 Septembre à 20:14
    colettedc

    Quelle magnifique histoire, Marie ! J'♥ beaucoup, beaucoup ! Défi relevé avec brio !!! Bonne soirée ! Amitiés♥

    8
    Annick D.
    Dimanche 17 Septembre à 07:01

    Oui c'est un conte moderne que tu nous as concocté et j'aime bien finalement. Mais je n'aurais jamais pris le risque de cet atelier d'écriture, je ne suis pas assez douée. JTB.

    9
    Dimanche 17 Septembre à 08:17

    C'est une belle histoire qui est très vraisemblable mais la suite c'est...

    10
    Yann Quilmeur
    Dimanche 17 Septembre à 09:34

    Il n'y a que toi que je lis (je ne vais pas sur les blogs qui causent) mais j'aime ton style et c'est chaque fois un plaisir de venir autant sur tes poèmes que sur tes contes et légendes.

    11
    Dimanche 17 Septembre à 19:38

    Pas évident de créer sur commande, tu t'en sors bien. C'était quoi les mots imposés?

      • Dimanche 17 Septembre à 19:45

        Bonsoir Marc. Juste avant de fermer, voici la réponse à ta question concernant les mots imposés : un chapeau, le verbe écrire, un manège de chevaux de bois, une standardiste et un cuisinier du dimanche

    12
    Lundi 25 Septembre à 21:43

    Parfois le hasard fait très bien les choses...

    Merci beaucoup de ta participation, pour un exercice qui n'est pas simple.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :